Jean-François Millet. The Angelus (1857-1859)

Жан-Франсуа Мілле «Анжелюс» (1857-1859)

They were working tirelessly in the fi eld. All of a sudden, the church bell began to toll and workers started praying to the Almighty God asking for more enthusiasm to fi nish their work. A century later, the photographer Youry Bilak depicted Ukrainian volun- teers near the city of Debaltseve, Donetsk region, through the lens of The Angelus. It shows a man and a woman praying for the souls of Ukrainian soldiers killed by the Russian invaders. Bullets and Grad missiles fl y above them like ribbons. The painting depicts two people in an unbounded space under the rays of the sun, while the photo- graph shows the two at the dawn.

Jean-François Millet “L’Angélus” (1857-1859)

Ils ont travaillé tout le jour durant dans le champ à la sueur de leur front. Soudain, la cloche de l’église a sonné, les travailleurs se sont mis à prier afi n que le Tout-puissant leur accorde plus d’ardeur dans l’accomplissement de leur besogne. Plus d’un siècle plus tard, le photographe Youry Bilak s’est inspiré de “L’Angélus” pour immortaliser au travers de son objectif des volontaires près de Debaltseve en Ukraine de l’Est où sévit la guerre : une femme et un homme au milieu d’un champ prient pour l’âme de ceux qui sont tombés sur leur terre que les Moscovites ont envahie. Au-dessus de leurs têtes, tels de minces rubans, le tracé des balles et des “Grad” déchire le ciel. Deux êtres dans un espace illimité sous les rayons du soleil couchant (sur le tableau) et dans la version du photographe, deux êtres sous le fl amboiement du soleil à l’aube.

Project categories: Projectio

Leave a reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Close
Go top