Georges de la Tour. The Newborn Baby (1648)

Жорж де ла Тур «Новонародженний» (1648)

The artist showed a precious moment when a new life was born – a woman with an infant. The woman next to her is an experienced mother and gives her advice. The bright light falls upon them. Years have passed and the photographer saw a similar setting south of Artemivsk, Donetsk region. Several kittens were born in an aban- doned village on the frontline. They are still blind. One female soldier holds the kittens and the second tries to make them warm. The war in Ukraine continues and the men departed to fi ght on the frontline. Children were left home and long for the family warmth. Only dogs and cats stayed in war-torn towns and villages. Russian troops and Russia-backed militants hunt cats, pour petrol on their tails and set them on fi re, forcing to run to minefi elds. The militants slaughter not only people, but animals too. This explains why the Ukrainian soldiers are so sentimental about animals.

Georges de La Tour “Le nouveau-né” (1648)

Une vie vient de naître. L’artiste a représenté une femme avec son nourrisson dans les bras, à qui une autre mère expérimentée prodigue des conseils. Les personnages baig- nent dans une lumière vive. Quelques siècles plus tard, le photographe assiste à une scène semblable dans l’est de l’Ukraine près de la ville d’Artemivsk. Ici, sur le front, dans ce village perdu, sont nés des chatons. Ce sont leurs premiers pas, ils ne voient pas encore. Une combattante les tient dans ses mains tandis qu’une autre femme veille sur eux. La guerre en Ukraine a conduit les hommes sur le front. Les enfants sont demeurés à la maison, affl igés et aspirant à la chaleur familiale. Dans les villes, les villages désertés par la guerre, seuls sont restés les chiens et les chats. Ils sur- vivent dans ce contexte. Les séparatistes et les soldats russes capturent les chats, arrosent leurs queues d’essence et les enfl amment puis les lâchent sur les champs de mines. Ils s’eff orcent d’anéantir non seulement les gens, mais aussi les bêtes. C’est pourquoi les soldats ukrainiens sont beaucoup plus attentifs et qu’ils se comportent de manière aussi douce à l’égard des animaux.

Project categories: Projectio

Leave a reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Close
Go top